Melvill
EAN13
9782021502251
Éditeur
Seuil
Date de publication
Collection
Cadre vert
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Melvill

Seuil

Cadre vert

Indisponible
Un père agonisant en proie à la fièvre et au délire raconte sa jeunesse, son
Grand Tour, les palais vénitiens peuplés de figures fascinantes et maléfiques,
sa ruine et son plus beau voyage, la traversée à pied du fleuve Hudson gelé ;
un fils encore enfant, assis au pied du lit, recueille, attentif, ces derniers
mots hallucinés. L’œuvre d’Herman Melville, auteur magistral, incompris, bien
trop en avance sur son temps et jugé fou et dangereux par certains critiques
de l’époque, puiserait-elle sa source dans cet ultime legs paternel ?
S’interrogeant sur les méandres de la fiction, qui oscille sans cesse entre
réalité et imagination, Rodrigo Fresán aborde sous un jour nouveau l’énigme de
la vocation littéraire. À la fois biographie souvent inventée, roman gothique
peuplé de fantômes et évocation d’un amour filial, Melvill condense tout le
talent, l’humour et l’immense culture du grand écrivain argentin. Traduit de
l’espagnol (Argentine) par Isabelle Gugnon « Mevill est une invocation, une
“séance” : les voix du père et du fils traversent le temps pour parler d’échec
et de génie, des mystères de la baleine et des vampires dans le ciel de la
nuit. Fresán invoque les héritiers de la tristesse et de l’obsession d’une
écriture hypnotique d’une rare beauté. Ce roman est une invitation à marcher
sur la glace. » Mariana Enriquez « Une écriture puissante et hypnotique » El
Mundo « Fascinant. » El País « Passionnant pour les amateurs de Melville, mais
aussi du pur Fresán. » La Vanguardia « Une interprétation libre, totalement
libre, débridée et très drôle de la relation entre Alan Melvill et son fils ».
Juan Gabriel Vásquez Rodrigo Fresán est né en 1963 à Buenos Aires. En 1991, il
publie son premier livre, Histoire argentine, qui est aussitôt un best-seller.
En 1999, il s’installe à Barcelone où il travaille comme critique littéraire.
Nourri de culture anglo-saxonne, de Philip K. Dick à John Cheever, il impose,
avec Les Jardins de Kensington, Mantra et Le Fond du ciel, une œuvre
vertigineuse, fertile en rêves et en visions, qui fait de lui un écrivain
atypique, transgresseur et incontournable. Il a reçu en 2017 le prix Roger-
Caillois et, en 2018, La Part inventée a été couronné aux États-Unis par le
Best Translated Book Awards. Après avoir vécu en Amérique latine, Isabelle
Gugnon se consacre à la traduction d’auteurs de langue espagnole, parmi
lesquels Antonio Muñoz Molina, Manuel Vilas, Juan Gabriel Vásquez, Rodrigo
Fresán, Carmen Posadas et Tomás Eloy Martínez.
S'identifier pour envoyer des commentaires.