Crise sanitaire, péril judiciaire
EAN13
9782348065392
ISBN
978-2-348-06539-2
Éditeur
La Découverte
Date de publication
Collection
REVUE DELIBEREE
Nombre de pages
92
Dimensions
24 x 18,7 x 1,2 cm
Poids
273 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Crise sanitaire, péril judiciaire

De

La Découverte

Revue Deliberee

Indisponible
Il semblerait que la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19 ait bel et bien fait basculer le monde judiciaire dans une mélancolie profonde, et que les démesures du néant et autre délire d'inutilité soient devenus ses maîtres-mots : législation d'exception, recul de nombreuses garanties procédurales, administration verticale des juridictions, activité réduite des tribunaux laissant apparaître des priorisations hautement contes tables, réflexe répressif...Car au-delà de l'acceptation bien facile d'un état d'urgence sanitaire et d'un confinement pourtant décrétés de façon soudaine, aux contours flous et contestables, sur le front judiciaire à proprement parler, beaucoup ont paru se satisfaire de la mise à l'arrêt total de certaines activités, s'accommoder de prises de décisions relatives aux droits et libertés hors la tenue de débat contradictoire ou dans des conditions qui relevaient du simulacre, ou de la persistance, malgré de réels risques sanitaires, et ne rien avoir à redire de la logique de l'enfermement, qu'il soit carcéral ou administratif. Mais encore, trop peu se sont émus de la confusion entre impératifs sanitaires et opportunisme sécuritaire : mise en circulation de drones, quadrillage policier permanent de certains quartiers, développement de technologies de traçage, exigence d'attestations lors de tout déplacement hors de chez soi ou autres incitations au télétravail, autant de manifes tations d'un art de gouverner non plus seulement des territoires, mais les corps et les esprits.Une fois encore surveillance et répression – ou promesse de répression – étaient élevées au rang de solution miracle, peu important le renoncement à nos principes fondamentaux, ou que d'autres pays ont expérimenté d'autres voies avec autant, si ce n'est davantage, d'efficience. Ces régressions, qui procèdent par vagues, à chaque " crise ", continue ront-elles à abîmer notre rapport aux droits et libertés ? En sommes-nous réduits à une " impuissance politique " qui empêche de prendre le dessus sur la sidération ?
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Revue Délibérée