Religions et fiscalité dans le monde méditerranéen de l’Antiquité à nos jours
EAN13
9791023107289
ISBN
979-10-231-0728-9
Éditeur
SUP
Date de publication
Collection
RELIGIONS DANS
Nombre de pages
480
Dimensions
16,1 x 24,2 x 3,1 cm
Poids
837 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Religions et fiscalité dans le monde méditerranéen de l’Antiquité à nos jours

Sup

Religions Dans

Indisponible
La fiscalité des biens religieux est une question ancienne mais encore d'une grande actualité. Les liens entre fiscalité et religions ont pu varier selon les époques et les pays et il s'agit ici de présenter les diverses réponses apportées.
 
Dans les différentes civilisations méditerranéennes, les institutions religieuses ont souvent possédé des richesses importantes. Ce constat, encore valable aujourd’hui, suscite de nombreuses interrogations de la part des sociétés concernées : les biens des dieux doivent-ils être soumis à l’impôt ou peuvent-ils, en sens contraire, bénéficier d’avantages fiscaux ? Les responsables religieux peuvent-ils, de droit, prélever des taxes ?
Depuis la Mésopotamie jusqu’à la Grèce contemporaine, en passant par les mondes romain, byzantin, arabe et ottoman, les contributions réunies dans cet ouvrage cherchent à comprendre comment se sont noués, au fil du temps, les liens entre religion et fiscalité et comment l’argent des dieux a pu, ou non, être soumis à un prélèvement dédié à la collectivité. Les différentes religions polythéistes et monothéistes sont tour à tour examinées et les questions du patrimoine du ou des dieux, des prêtres, des minorités religieuses, comme celle d’une soumission régulière ou exceptionnelle à la fiscalité de l’État, ainsi que celle de la conception religieuse des obligations fiscales, sont abordées ici au gré des différents chapitres.
Enfin, ce livre montre comment l’État et les communautés cultuelles se sont progressivement distingués les uns des autres, distinction qui se trouve au fondement même de notre laïcité.
S'identifier pour envoyer des commentaires.