Mémoires et roman, Les rapports entre vérité et fiction au XVIIIe siècle
EAN13
9791037021410
ISBN
979-10-370-2141-0
Éditeur
Hermann
Date de publication
Collection
HR.COL.REP.LETT
Nombre de pages
256
Dimensions
22,9 x 15,2 cm
Poids
384 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Mémoires et roman

Les rapports entre vérité et fiction au XVIIIe siècle

Édité par ,

Hermann

Hr.Col.Rep.Lett

Indisponible
Aux confins des xviie et xviiie siècles, l’histoire du roman est marquée par une évolution essentielle. On voit alors s’affirmer une nouvelle manière d’écrire des ouvrages d’imagination, qui procède d’une décision délibérée de la part des romanciers d’imiter le genre des Mémoires historiques. Il devait en résulter le triomphe d’une forme particulière de récit, devenue emblématique du roman des Lumières  : le roman-mémoires, rédigé à la première personne et se donnant à lire comme une histoire authentique. À ce titre, le xviiie siècle représente l’un des épisodes les plus significatifs dans la longue histoire des rapports entre vérité et fiction, qui intéresse de si près notre époque. C’est même dans les fictions qu’invente le siècle des Lumières que s’exprime pour la première fois une mutation cruciale de l’idée de vérité, qui s’éloigne désormais d’une définition strictement théologique ou philosophique, pour chercher un fondement nouveau dans le récit d’une expérience personnelle du monde qu’inspire l’imagination.
S'identifier pour envoyer des commentaires.