La trilogie des Smiley., 1, Cadre vert La Taupe
Format
Broché
EAN13
9782020472395
ISBN
978-2-02-047239-5
Éditeur
Seuil
Date de publication
Collection
Cadre vert
Séries
La trilogie des Smiley. (1)
Nombre de pages
384
Dimensions
22 x 14,5 x 3,2 cm
Poids
555 g
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Code dewey
849
Fiches UNIMARC
S'identifier

1 - Cadre vert La Taupe

De

Traduit par

Seuil

Cadre vert

Indisponible

Autre version disponible

Autres livres dans la même série

Londres au temps de la Guerre Froide. Il est devenu évident, sans contestation possible, que quelque part au plus haut niveau des services de renseignements britanniques se trouve un agent double : une «taupe» profondément installée dans leur texture même, depuis peut-être plusieurs décennies, par le Centre de Moscou.
Et il est non moins évident que ce ne peut être qu'un parmi les cinq hommes : de brillants sujets, complexes, qui ont fait leurs preuves dans l'action, qui ont travaillé en étroite collaboration au long des années, qui se respectent et comptent les uns sur les autres - malgré les heurts de caractère, les différences de caste et de sensibilité, malgré l'impératif fondamental de leur profession : ne se fier à personne.
C'est George Smiley, un des cinq, le plus brillant peut-être et le plus compliqué de tous, qui est chargé de débusquer la taupe et de la détruire.
Peu à peu un palais d'illusion s'effondre, un mirage se dissipe. Presque avec nonchalance, à mesure que le roman s'achemine vers son stupéfiant dénouement, le Carré nous donne une vision totale du monde des services secrets. Avec, une fois encore, ce don incomparable pour évoquer les obscurs labyrinthes du monde de l'espionnage international.
La Taupe est le premier volet de la «trilogie des Karla», l'œuvre d'un témoin lucide et passionné de son temps, qui, mieux que bien des chroniqueurs professionnels, a eu l'art, en trois romans éblouissants d'intelligence, d'évoquer tout un pan de notre Histoire, celui de la Guerre froide.
John le Carré, né en 1931, a étudié aux universités de Berne et d’Oxford, enseigné à Eton, et travaillé brièvement pour les services de renseignement britanniques durant la guerre froide. Pendant six décennies, il s’est consacré à l’écriture. Il est décédé en 2020 à l’âge de 89 ans.
S'identifier pour envoyer des commentaires.